Syrie; propagande en vue de poursuivre l’agenda d’un nouvel ordre mondial

Drapeau Syrie

Si vous croyez que le gouvernement Syrien a utilisé du gaz sarin sur sa propre population, que Bashar Al-Assad est un tyran sans nom, si vous n’avez toujours pas noté les similitudes du motus operandi entre l’actuelle « légitimisation » d’une intervention en Syrie et celle ayant servie à détruire l’Iraq, puis la Libye, cet article se veut une claque de réveille…. RÉVEILLEZ-VOUS ! Vous êtes totalement manipulés !

Cet agenda a été établi depuis des années, bien avant les attentats du 11 septembre 2001 9/11). Je vous invite à écouter ce segment d’entrevue réalisé en 2007 avec le général retraité des forces armées américaines Wesley Clark, qui donne la liste des pays à contrôler, liste qu’il a vue suivant les attentats du 9/11.

Jusqu’à présent, ont peut dire que l’agenda est respecté. Notez que, dans une perspective de guerre pour le contrôle des ressources pétrolifères, M. Clark a tout à gagner en dénonçant le lobby du pétrole, lui-même étant coprésident du groupe Growth Energy, un lobby promouvant l’utilisation de l’éthanol.

Depuis mars 2011 la coalition tente de déstabiliser le régime syrien. Or, cette opération s’est avérée beaucoup plus compliquée et difficile que l’intervention en Libye qui a duré de février à octobre 2011. Bien sûr, le poids militaire de la Syrie est de loin supérieur à celle de la Libye.

En ce qui concerne les accusations d’utilisation d’armes chimiques par le régime en place, la vidéo attestant de l’utilisation de gaz sarin en Syrie le 21 août dernier a été publiée sur YouTube par le compte Majles Rif. Un seul problème ici, ils ont été publiés la veille, soit le 20 août !!!!

Je vous parlais tantôt de modus operandi qui semble toujours le même. J’en veux pour preuve le discours du secrétaire d’État John Kerry qui a encore une fois utilisé les termes appropriés dans ses allocutions pour justifier une intervention américaine.

Nous entendons encore le terme « arme de destruction massive » qui revient. On croirait entendre Colin Powell en 2001 servant sensiblement le même baratin pour justifier une invasion de l’Iraq.

J’aime les contradictions de ces marionnettes de l’élite. En février 2001, aucune menace, l’Iraq n’a pas d’armes de destruction massive:

Puis, en septembre, tout à coup, l’Iraq est une menace innommable:

Or, les preuves s’accumulent à l’effet que ces gaz auraient été utilisés par les rebelles pour blâmer le régime syrien. Si on ce fie à l’information suivante faisant état d’un acte de piratage de courriels d’une entreprise de défense anglaise, Bretam Defense, le montage de l’arme chimique aurait été fait par cette compagnie, puis envoyée à Homs en Syrie, le tout financé par le Qatar et approuvé par Washington. Cette piste demeure à explorer. Toutefois, notez que je ne serais pas surpris de la véracité de ce piratage. Nous n’en sommes pas à la première opération de type « false flag » dans notre histoire moderne. Même Carla del Ponte, membre de la commission d’enquête sur la Syrie de l’ONU l’a affirmé dimanche soir.

Outre la mise en place d’un nouvel ordre mondial, l’un des principaux objectifs ici, on l’aura deviné, est le contrôle des ressources au Moyen-Orient. La Russie et la Chine l’ont très bien compris, ils imposent leur droit de veto au conseil de sécurité de l’ONU contre une intervention en Syrie. De plus, le président de la Russie, Vladimir Poutine ne s’est pas gêné pour rappeler aux Américains de ne pas toucher à l’Iran, principal réservoir pétrolier de nos deux protagonistes et prochaine cible de la coalition.

La Syrie et l’Iran sont très au fait de cet agenda ce qui les a amenés à signer une entente de défense mutuelle en cas d’attaque. C’est pourquoi l’Iran menace de représailles toute intervention en Syrie. En plus de menacer directement Israël, non sans fondement puisqu’il ne faut négliger le poids d’Israël dans toute cette histoire. L’autre avenue possible pour l’Iran est de bloquer le détroit d’Ormuz, là où circule environ 30 % du pétrole mondial.

D’une façon plus générale, on note une certaine prudence vis-à-vis des pays qui sont en possession de l’arme nucléaire comme la Chine, la Corée du Nord, le Pakistan. On peut mieux comprendre la volonté de l’Iran de se doter de cette arme devenant littéralement un garde-fou… sans jeu de mots. Sachez également que l’Iran, au même titre que le Pakistan et Israël, n’est pas signataire du traité de non-prolifération des armes nucléaires. De son côté, Israël est suspecté d’avoir environ 200 ogives nucléaires.

Permettez-moi d’insister sur le « pattern » continuel qui a été utilisé tour à tour pour neutraliser l’Iraq, puis la Libye et qui revient pour la Syrie. Sous de fausses accusations, on attise l’opinion publique afin de légitimiser une intervention sur le territoire à conquérir. Même la Chine l’a noté et a émis son opinion à cet effet.

Les médias, toujours dans le coup, ne font que du relais de désinformation et réutilisent les mêmes images que celles qui ont été utilisées lors du massacre en Égypte.

Suivant ces informations, si vous avez encore des doutes qu’on vous ment à belles dents, posez-vous la question suivante; si la coalition voulait vraiment libérer les populations au non de la démocratie et de la liberté, ne devrions-nous pas trouver en tête de liste des tyrans comme Kim Jong-Un en Corée du Nord ? Mais encore, est-ce là la volonté des peuples des pays envahisseurs ? Non, je ne crois pas. Demandez à la population des États-Unis, de la France, de l’Angleterre et même du Canada s’ils approuvent vraiment leur gouvernement respectif dans ces opérations. Une majorité croissante de la population ne croit plus à ces balivernes.

Ce qui rend la présente situation des plus dramatiques est le fait que cette intervention risque de dégénérer en 3e conflit mondial. Bien sûr, la question est; que pouvons-nous faire ? Encore une fois, seul le pouvoir du nombre peut renverser une intervention. Il en revient donc à chaque citoyen de se responsabiliser. Il faut nous unir afin de dénoncer haut et fort notre désaccord. Nous ne voulons pas de ce conflit totalement inutile et ne servant que les intérêts des dirigeants de ce monde. En fait, comme le dit si bien mon ami André, « Nous ne sommes pas contre la guerre, mais plutôt pour la paix ». Ces personnes élues à la tête des pays riches et des plus grandes armées du monde se doivent de représenter la volonté du peuple qu’ils représentent et non celle d’un groupuscule de dirigeants ne cherchant que son profit au détriment de la masse.

L’économie est à l’agonie et, comme je l’ai déjà souligné dans un précédent article, cet élément volontairement provoqué est une clé importante menant au déclenchement d’un conflit planétaire. Il suffit d’étudier le contexte des deux derniers conflits mondiaux pour s’en rendre compte. Comme le présente si bien Gregg Braden dans son livre « Le temps fractal », les énergies favorisant une situation ont tendance à se représenter de façon amplifiée dans l’histoire humaine. Il en revient à nous de transcender celles-ci afin d’engendrer un nouveau cycle ascensionnel et évolutif.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site
 http://inferenceplanetaire.net
  • que vous mentionniez le nom de Daniel Vinet comme auteur.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France

Autres références
http://www.voltairenet.org

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wesley_Clark

http://www.lesclesdumoyenorient.com/Detroit-d-Ormuz-un-passage.html

http://french.ruvr.ru/tag_65534894/

http://www.cyberwarnews.info/reports/a-look-into-the-britam-defence-data-leak-files/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_nucl%C3%A9aire

http://editions-ariane.com/products-page/catalogue-items/temps-fractal-le-2/

Publicités

A propos Dan Vin

À propos de Daniel Vinet Daniel a une formation d’informaticien associée au développement des technologies de l’information. Dès son jeune âge, il démontre des aptitudes particulières avec les nouvelles technologies alors émergentes au grand public. On dénote également une volonté de trouver une voie plus grande aux dogmes qui lui sont offerts à cette époque, de probables réminiscences de vies antérieures. Doté d’un bon esprit d’analyse et de synthèse, celui-ci lui permettra d’assouvir sa soif de connaissances dans des domaines tels que la philosophie, l’archéologie, les civilisations anciennes, puis il se tourna vers la Conscience humaine. Ces recherches l’ont guidé vers une démarche de croissances de l’Être. De nombreuses formations l’ont amené à l’exploration de la voie spirituelle par la méditation et la recherche intérieure tout en recherchant les liens et les impacts dans la matière. « Tout est énergie et tout est lié ». Là est le fruit de ses recherches. Sa principale motivation à partager ses connaissances est l’ouverture des Consciences.
Cet article, publié dans Ancien Monde, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s