On tue nos fonctionnaires québécois à petit feu!

En mars dernier, Radio-Canada faisait une demande à la société immobilière du Québec (SIQ), dans le cadre de la Loi d’accès à l’information, afin de connaître la liste des immeubles publics contenant de l’amiante.

Suivant cette demande, la société a répondu en produisant une liste de 19 pages divisée par région et ministère. Celle-ci contient pas moins de 289 édifices partout en province. À notez qu’il y est fait mention que cette liste n’est pas exhaustive et ne comprend aucun édifice du secteur de la santé, un tel inventaire n’ayant pas été fait encore.

Un petit bémol quant à cette liste, à la page 12 pour Montréal, il y est listé le Palais de Justice, mais également la Cour d’appel du Québec dans l’édifice Ernest-Cormier situé au 100, rue Notre-Dame Est. Or, nous savons que, lors des travaux d’aménagement de la Cour d’appel dans cet édifice, celui-ci a fait l’objet de rénovations importantes. À ce moment, l’amiante avait été détecté, puis retiré par une firme spécialisée ce qui avait retardé l’échéancier des travaux et gonflé la facture totale.

La Presse a également produit un dossier en élargissant cette liste pour y inclure les édifices municipaux. C’est plus de 336 édifices qui contiennent ou on contenu de l’amiante (https://www.google.com/fusiontables/DataSource?snapid=S413702EHwc)

Quand on sait que l’amiantose est une maladie pulmonaire qui se développe par le simple fait de respirer de la fibre d’amiante et qui se déclare plusieurs années après l’exposition et que les personnes qui travaillent dans ces édifices y sont exposées souvent depuis plusieurs années, voire toute leur carrière, tout cela n’augure rien de bon.

En plus des travaux produits par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) sur l’amiantose au Québec (http://www.inspq.qc.ca/dossiers/amiante/default.asp), il serait judicieux de faire un parallèle avec le milieu de travail. Toutefois, ceci n’empêche pas le gouvernement de faire la promotion de l’amiante chrysotile puisqu’un pan de l’économie québécoise en dépend comme il est fait mention dans cette page de l’INSPQ (http://www.inspq.qc.ca/dossiers/amiante/publications.asp?e=cp#1213). À noter que ce type d’amiante représente 95% de la production mondiale dont 75% provient du Québec.

L’opinion mondiale sur l’amiante ayant pris une tangente défavorable, en 2005 le gouvernement, toujours via l’INSPQ, s’est vu dans l’obligation de produire un rapport vantant les mérites sécuritaires de la « nouvelle » amiante chrysotile (http://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/393-AvisAmianteChrysotile.pdf). Notez que dès 2002, le gouvernement avait adopté une Politique d’utilisation accrue et sécuritaire de l’amiante chrysotile (http://www.mrn.gouv.qc.ca/publications/ministere/politique/politique-amiante.pdf). Vraiment, qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre…

Pour le moment, la SIQ précise bien ne pas avoir évalué les coûts reliés au retrait de l’amiante de ces édifices. Chose certaine, la facture totale représente sûrement quelques centaines de millions de dollars. Toutefois, je suis de ceux qui croient que la santé humaine doit primer sur les facteurs économiques. Je crois également qu’un changement de paradigme s’impose où nous devons ramener l’humain et la vie en général au coeur de nos sociétés. C’est cette idéologie de la vie d’abord qui devra nous guider dans un Nouveau Monde nonobstant les coûts, car la vie n’a pas de prix.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site
 http://inferenceplanetaire.net
  • que vous mentionniez le nom de Daniel Vinet comme auteur.

Autres références

Réponse de la SIQ à la demande de Radio-Canada
Amiante édifices du gouvernment du Québec via la SIQ

Politique d’utilisation accrue et sécuritaire de l’amiante chrysotile
Politique d’utilisation accrue et sécuritaire de l’amiante chrysotile

L’amiantose
http://www.pause.pquebec.com/sujet/amiantose.htm

Cartographie sur l’amiante
http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/carrefour/alacarte/amiante-mpc.html

Cour d’appel du Québec
http://www.tribunaux.qc.ca/c-appel/index.html

Publicités

A propos Dan Vin

À propos de Daniel Vinet Daniel a une formation d’informaticien associée au développement des technologies de l’information. Dès son jeune âge, il démontre des aptitudes particulières avec les nouvelles technologies alors émergentes au grand public. On dénote également une volonté de trouver une voie plus grande aux dogmes qui lui sont offerts à cette époque, de probables réminiscences de vies antérieures. Doté d’un bon esprit d’analyse et de synthèse, celui-ci lui permettra d’assouvir sa soif de connaissances dans des domaines tels que la philosophie, l’archéologie, les civilisations anciennes, puis il y ajouta l'évolution de la Conscience humaine. Ces recherches l’ont guidé vers une démarche de croissances de l’Être s'inscrivant dans une Évolution plus globale du genre humain. De nombreuses formations l’ont amené à l’exploration de la voie spirituelle par la méditation et la recherche intérieure tout en recherchant les liens et les impacts dans la matière. « Tout est énergie et tout est lié ». Là est le fruit de ses recherches. Sa principale motivation à partager ses connaissances est l’ouverture des Consciences en cette période charnière de l'humanité.
Cet article, publié dans Ancien Monde, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s