Hommage à Nikola Tesla, le plus grand génie de l’époque moderne

Connaissez-vous Nikola Tesla? Vous avez probablement déjà entendu le nom, vous savez également que c’est un scientifique. Mais voilà, pouvez-vous me nommer une invention qu’il a produite? Bien peu de gens le peuvent et pourtant, vous utiliser l’une de ses plus grandes réussites tous les jours et croyez-moi, vous ne sauriez vous en passer. Il s’agit du courant électrique alternatif qui alimente votre maison, vos bureaux et tous vos appareils électriques et électroniques.

Nikola Tesla est né le 9 juillet 1856 à Smiljan en Croatie. Il a entrepris des études en mathématique, en physique et en ingénierie électrique à l’Institut polytechnique de Graz en Autriche, études qu’il ne terminera pas faute de moyens financiers. Il travaillera à l’office central du télégraphe pour le gouvernement Hongrois. En suite, il sera électricien en chef, puis ingénieur en chef au commutateur téléphonique de Budapest. En 1882 il travaille pour Continental Edison à Paris à l’amélioration des équipements venant de la société mère aux États-Unis. C’est à se moment qu’il met au point son moteur à induction utilisant le courant alternatif. Ne trouvant pas preneur pour sa technologie malgré le brevet obtenu, il accepte l’offre de Thomas Edison et émigre aux États-Unis en 1884.

C’est à cette époque qu’Edison a créé le réseau électrique qui alimenta New York en courant continu. Toutefois, cette technologie connaissait plusieurs problèmes auxquels Tesla pouvait remédier avec son courant alternatif. Mais voilà, Edison entêté ne démord pas de son invention ce qui mènera les deux hommes à de nombreux conflits. Tesla finira par quitter son emploi auprès d’Edison.

En quittant la compagnie d’Edison, en 1885 il fonda d’abord sa propre entreprise, la Tesla Arc & Light Co. En 1886, George Westinghouse formera un partenariat avec Tesla établissant ainsi une concurrence directe à l’entreprise d’Edison. Une véritable course à l’électrification de l’Amérique fait rage, course qui sera remportée au final par Westinghouse-Tesla principalement dû aux avantages technologiques du courant alternatif dont Tesla avait venté les mérites auprès d’Edison.

Parmi les inventions importantes de Tesla, outre sa plus grande invention le courant alternatif, on compte la radio (contrairement à ce que tous croient, Marconi n’en est pas le père) dont le brevet a été déposé le 20 mars 1900, le moteur électrique asynchrone, la bobine qui porte son nom, la bobine Tesla et l’alternateur polyphasé. Il s’intéresse aux hautes fréquences en mettant au point une lampe fonctionnant à pastille de carbone. Celle-ci est plus économique que nos tubes fluorescents d’aujourd’hui. Ces fondements inventés par Tesla mèneront plus tard d’autres scientifiques à la création de l’accélérateur de particules et au microscope électronique. Il met au point les bases de la télécommande ainsi que les bases du radar. Plusieurs équipements modernes d’aujourd’hui comportent un élément créé par Tesla, que ce soit le système de démarrage des automobiles, les communications sans fil, le télécopieur et les systèmes radioguidés de missiles et d’avions. Bref, c’est plus de 700 brevets que Tesla a à son actif dont plusieurs sont attribués à tort à Thomas Edison.

Tesla était doté d’un formidable esprit de génie. Selon ses propres dires, il pouvait concevoir, tester et modifier son invention dans les moindres détails uniquement dans sa tête. Lorsqu’il obtenait le résultat escompté, alors il réalisait physiquement son invention, ce qui lui épargnait temps et argent.

Tesla connaissait également la grille énergétique planétaire, il savait localiser les points de jonction électromagnétiques de la planète. Dans sa grande générosité, il voulait donner l’électricité au peuple et était en mesure de le faire. L’un de ses principaux financiers de l’époque était nul autre que J.P. Morgan, le personnage qui inspira la mascotte du jeu Monopoly. Celui-ci aura vit fait de retirer ses deniers lorsqu’il apprit les réelles intentions de Tesla. Tesla avait inventé un système qui permettait la distribution gratuite d’électricité sans fils ni câbles. Il était en mesure de faire fonctionner une ampoule électrique simplement en la déposant au sol.

Polyglotte, outre sa langue natale, le serbe, il parlait couramment le chèque, l’anglais, le français, l’allemand, l’hongrois, l’italien et le latin. Il a reçu pas moins de 14 doctorats d’universités à travers le monde. Curieusement, Tesla s’est intéressé à la mythologie hindoue, mais surtout au sanskrit au même titre que Robert Oppenheimer, scientifique chargé du projet Manhattan et considéré comme le père de la bombe atomique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Oppenheimer). Malheureusement, Tesla demeurera muet à ce sujet, ce qui nous empêche d’explorer davantage cette voie. Toutefois, nous savons qu’il a rencontré le grand Maître indien Swami Vivekananda lors d’une visite de ce dernier à New York vers 1890, et que cette rencontre le marqua profondément. Il intégrera des termes tels que Prana, Akasha et éther dans sa description de la physique de l’univers et celle de la création de la matière dans notre dimension.

Tesla parle pour la première fois de l’énergie libre lors d’une conférence donnée à l’université de Columbia, New York, le 20 mai 1891. Il annonce que « …dans quelques générations nos machines seront propulsées par cette énergie disponible partout dans l’univers. » Nous y sommes à cette période de notre histoire où nous redécouvrons cette énergie disponible partout et gratuitement. À ce sujet, ce que les Maîtres de sagesse nous indiquent, lors de canalisations, est que nous aurons pleinement accès à celle-ci lorsque nous aurons cessé de penser en terme de profit, l’un des pourquoi du nécessaire effondrement de nos structures financières actuelles.

Dans les années 30, Tesla invente ce qu’il appela le rayon de la mort. Cet appareil projetait un faisceau de particules basé sur le principe d’accélération électrostatique et des particules chargées pouvant abattre un avion à 400 km. Ce même faisceau est présentement utilisé par l’armée américaine. Il s’agit d’une particule qui agit comme microprojectile et qui, lorsque soumise à une haute tension, atteint une très grande vélocité. La vélocité étant très élevée, la taille du projectile n’a pas à être importante pour faire un dommage considérable. Au seuil de la 2e guerre mondiale, Tesla voulut offrir cette invention au gouvernement américain, en bon patriote qu’il était. Toutefois, il se ravisa. Réalisant que l’humain n’était pas assez mature pour qu’une telle invention soit la propriété d’un seul pays, il morcela les plans qu’il distribua aux gouvernements américain, canadien, anglais et russe qui, à cette époque, était davantage un pays partenaire qu’un ennemi. Tous les pays devaient se consulter pour avoir une vue d’ensemble de l’invention. Le projet américain Star Wars, dans les années 80, était le descendant direct des travaux de Tesla.

À la fin de sa vie, isolé, considéré comme fou par ses paires et ayant des moyens financiers réduits, il poursuit tout de même quelques recherches dans le domaine de la résonnance. Il a prouvé envers et contre tous qu’une faible pulsion à une fréquence donnée pouvait détruire des édifices. Il s’agit du même principe derrière une marche militaire sur un pont. Une expérience célèbre a eu lieu sur un édifice en construction sur Wall Street à New York. Une simple petite boîte émettant une pulsation à fréquence et amplitude donnée, placée sur l’une des poutres d’acier à la base de l’édifice fit danser celui-ci au point de presque s’effondrer. Inutile de vous dire que les employés y travaillant ont eu la peur de leur vie.

Tesla avait découvert qu’il était possible de contrôler le cerveau humain à l’aide de basses fréquences. Les fréquences des ondes alpha du cerveau humain se situent entre 6 et 8 Hertz, certaines des résonances de Schumann vibrent également à cette fréquence. La planète et tous les êtres y vivant ont la même résonnance électrique. En contrôlant électroniquement cette fréquence, ont peut influencer les ondes cérébrales de l’humanité entière. Tesla était très conscient des dangers de sa découverte et décida de la mettre en veilleuse, ce qui n’empêchera pas la poursuite des travaux par le gouvernement américain.

Ayant voulu ramer à contre-courant du capitalisme, Nikola Tesla terminera ses jours dans la pauvreté. Il demeura en permanence à l’hôtel New Yorker à New York où il décéda le 7 janvier 1943 à l’âge de 87 ans. À sa mort, ses brevets seront mis sous scellé par le gouvernement américain.

Ce dernier détournera ses travaux sur les hautes fréquences qui serviront au fondement du projet américain High Frequency Active Auroral Research Program, mieux connu sous l’acronyme HAARP. Ce projet situé en Alaska, à la fois scientifique et militaire, est réputé modifier la météo à n’importe quel endroit ciblé sur le globe grâce à l’ionosphère, couche de l’atmosphère terrestre qui se situe entre 500km et 3,000km.

HAARP fonctionne en émettant une série complexe d’ondes dans l’ionosphère. Il s’agit ni plus ni moins de chauffer l’ionosphère comme le ferait un four à micro-ondes géant. Une petite pulsation d’un certain nombre de watts peut provoquer une grande pulsation parce qu’il est possible d’utiliser l’énergie qui nous entoure et qui circule à travers nos corps, le Prana, ou l’énergie libre. Le concepteur du projet HAARP, Bernard Easlund, affirme que le design initial de HAARP n’était pas militaire. C’est donc dire qu’il l’est devenu. Il affirme qu’en chauffant des portions de la haute atmosphère, HAARP peut affecter la température globale de la terre et donc, provoquer des catastrophes naturelles… Cela ne vous dit rien? Malheureusement, la véritable puissance de HAARP n’est pas connue, ce qui est plutôt inquiétant.

En terminant, je vous recommande le seul film que je connaisse dont l’un des acteurs majeurs soit Nikola Tesla et dans lequel il est fait démonstration des travaux de Tesla tel que l’électricité gratuite. Il s’agit du film The Prestige avec Hugh Jackman, Christian Bale et Michael Caine. Le rôle de Tesla est interprété par David Bowie.

Je vous recommande également la série télévisée Les archives oubliées (Phenomenon-The lost archives), diffusée au Canal-D, les épisodes 3 (Tesla, le génie du tonnerre) et 4 (HAARP, des trous dans le ciel). (http://www.imdb.com/title/tt0898736/) et (http://www.imdb.com/title/tt0412201/)

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site
 http://inferenceplanetaire.net
  • que vous mentionniez le nom de Daniel Vinet comme auteur.

Références
Le Musée Nikola Tesla à Belgrade en Serbie.
http://www.tesla-museum.org/meni_en.htm
Nikola Tesla
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nikola_Tesla
All about Tesla
http://www.allabouttesla.com/
Liste des brevets de Tesla
http://www.classictesla.com/Patent/Patent.pdf
Une très intéressante autobiographie de Tesla
http://www.eskimo.com/~bilb/tesla/biog.pdf
Tesla Memorial Society of New York
http://www.teslasociety.com/
Tesla Science Foundation
http://www.teslasciencefoundation.org/

Film The Prestige :
http://www.imdb.com/title/tt0482571/

Projet HAARP; Version officielle :
http://www.haarp.alaska.edu/
http://fr.wikipedia.org/wiki/High_frequency_active_auroral_research_program

Projet HAARP; Résultat sur les recherches des chercheurs de vérité :
http://www.presselibreinternationale.com/haarp/index.html
http://www.trutv.com/shows/conspiracy_theory/episodes/season1.html

Publicités

A propos Dan Vin

À propos de Daniel Vinet Daniel a une formation d’informaticien associée au développement des technologies de l’information. Dès son jeune âge, il démontre des aptitudes particulières avec les nouvelles technologies alors émergentes au grand public. On dénote également une volonté de trouver une voie plus grande aux dogmes qui lui sont offerts à cette époque, de probables réminiscences de vies antérieures. Doté d’un bon esprit d’analyse et de synthèse, celui-ci lui permettra d’assouvir sa soif de connaissances dans des domaines tels que la philosophie, l’archéologie, les civilisations anciennes, puis il y ajouta l'évolution de la Conscience humaine. Ces recherches l’ont guidé vers une démarche de croissances de l’Être s'inscrivant dans une Évolution plus globale du genre humain. De nombreuses formations l’ont amené à l’exploration de la voie spirituelle par la méditation et la recherche intérieure tout en recherchant les liens et les impacts dans la matière. « Tout est énergie et tout est lié ». Là est le fruit de ses recherches. Sa principale motivation à partager ses connaissances est l’ouverture des Consciences en cette période charnière de l'humanité.
Cet article, publié dans Nouveau Monde, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s