Libye – Sarkozy reprend le flambeau là où les Américains l’ont laissé

Un véritable coup d’État s’est déroulé sous nos yeux, commandité par les pays occidentaux, le tout sous l’égide de l’OTAN. Le bien fragile Conseil National de Transition (CNT) ne représente pas les Libyens. Ce n’est pas moi qui le dit, mais eux-mêmes, le peuple libyen!

L’Organisation des Nations Unies (ONU) est partie prenante dans cette manœuvre de par la résolution 1973, (http://www.un.org/News/fr-press/docs/2011/CS10200.doc.htm et http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9solution_1973_du_Conseil_de_s%C3%A9curit%C3%A9_des_Nations_unies) adoptée le 17 mars 2011, qui définis une zone d’exclusion aérienne supposément pour protéger les populations et permettre à ces mêmes pays de prendre tous les moyens nécessaires pour « protéger » ces dites populations. Qui a joué un rôle déterminant dans la présentation de cette résolution? Hé oui, la France qui a pris le leadership aux Américains. Ces derniers en pleine débâcle financière, ne pouvaient jouer leur rôle habituel, la question de la dette et du plafond approchant à grands pas, la crise économique qui n’en finit plus jumelé à une opinion publique américaine très défavorable à toute nouvelle guerre, empêchaient les Américains de poursuivre leur police du monde.

Toutefois, ne nous leurrons pas, si les Américains ne pouvaient se permettre d’être les portes-étendard, la coalition, elle, ne pouvait se passer de la puissance militaire américaine. C’est l’une des conclusions du bilan de l’intervention libyenne suivant une rencontre à cet effet qui a eu lieu le 23 septembre dernier à Wroclaw en Pologne. Celle-ci coïncidait d’ailleurs avec la réunion entre les ministres de l’Économie et des Finances (ECOFIN) et la Banque centrale européenne (BCE) qui s’est tenu les 16 et 17 septembre (http://www.lepoint.fr/monde/reunion-de-l-ecofin-a-wroclaw-severe-rappel-a-l-ordre-des-etats-unis-a-l-europe-17-09-2011-1374524_24.php). Ceux-ci se sont vertement fait sermonner par les Américains pour leur manque d’audace dans la présente crise financière mondiale.

Par ailleurs, Sarkozy dans son nouveau rôle n’a pas lésiné. Bien qu’il le renie via les médias traditionnels, il aurait signé, preuve à l’appui, une entente dès avril 2011 avec le CNT, à peine quelques semaines après l’adoption de la fameuse résolution 1973 et le début des opérations de l’OTAN. Cette entente offre un soutien total de la France au CNT en échange de pétrole libyen (http://ledemocrate.net/2011/09/libye-le-cnt-et-sarkozy-auraient-signe-un-accord-offrant-35-du-petrole-brut-a-la-france/ et http://www.liberation.fr/monde/01012357324-petrole-l-accord-secret-entre-le-cnt-et-la-france).

De plus, le 15 septembre dernier, Sarkozy accompagné du premier ministre britannique David Cameron, effectuaient une visite éclaire à Tripoli à peine trois semaine après la libération de la ville et alors que Kadhafi est toujours en cavale (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110915.OBS0412/nicolas-sarkozy-en-libye-les-dix-raisons-d-une-visite-express.html). Curieusement, le CNT a pris comme nouveau président, l’ancien ministre de la Justice libyenne sous le régime de Kadhafi. Trouver l’erreur…

Autre événement qui n’est pas passé inaperçu, le 31 août dernier Sakozy menaçait ouvertement l’Iran d’une possible attaque préventive contre ses installations nucléaires (http://www.news-26.net/politique/994-sarkozy-menace-liran-dune-attaque-preventive.html). Menace à laquelle l’Iran n’a pas tardé à réagir en mentionnant que la France jouait un jeu dangereux. Bien que Sarkozy n’en soit pas à ses premières échauffourées avec l’Iran, cette déclaration incendiaire peut avoir des répercussions tout aussi majeures qu’inattendues.

On en vient à se demander quel rôle Sarkozy entrevoit pour la France. Chose certaine, il semble se repositionner stratégiquement sur l’échiquier mondial et il cherche désormais à s’afficher comme nouveau leader, rôle quelque peu délaissé par les États-Unis. Sûre et certaine, si cette volonté se confirme, la France n’a pas la force militaire des ambitions de son président et devra composer avec la plus puissante armée du monde.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site
 http://inferenceplanetaire.net
  • que vous mentionniez le nom de Daniel Vinet comme auteur.
Publicités

A propos Dan Vin

À propos de Daniel Vinet Daniel a une formation d’informaticien associée au développement des technologies de l’information. Dès son jeune âge, il démontre des aptitudes particulières avec les nouvelles technologies alors émergentes au grand public. On dénote également une volonté de trouver une voie plus grande aux dogmes qui lui sont offerts à cette époque, de probables réminiscences de vies antérieures. Doté d’un bon esprit d’analyse et de synthèse, celui-ci lui permettra d’assouvir sa soif de connaissances dans des domaines tels que la philosophie, l’archéologie, les civilisations anciennes, puis il se tourna vers la Conscience humaine. Ces recherches l’ont guidé vers une démarche de croissances de l’Être. De nombreuses formations l’ont amené à l’exploration de la voie spirituelle par la méditation et la recherche intérieure tout en recherchant les liens et les impacts dans la matière. « Tout est énergie et tout est lié ». Là est le fruit de ses recherches. Sa principale motivation à partager ses connaissances est l’ouverture des Consciences.
Cet article, publié dans Ancien Monde, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s