Lettre ouverte à Normand Lester concernant les attentats du 11 septembre 2001

Une copie de cet article a été expédiée au journal Le Devoir à la tribune libre.

Monsieur Lester, j’aimerais amorcer cette lettre en soulignant mon admiration pour votre professionnalisme et votre courage. Je vous considère comme un très grand journaliste, que ce soit l’affaire Gérald Bull, votre enquête sur les services secrets canadiens ou la très importante série noire sur le Canada anglais qui a su nous révéler un côté moins glorieux de l’histoire canadienne. Vous êtes l’un des rares grands journalistes qui ont su maintenir le cap devant l’adversité soulevée par vos recherches. Vous avez eu le courage de vos convictions au point de mettre en péril votre emploi, plus que sûr, à cette société d’État cadenassée qu’est Radio-Canada. Tout au long de votre carrière journalistique d’enquête, vous avez su trouver l’information cachée, celle à laquelle le simple peuple n’a pas accès via les médias traditionnels.

Dernièrement, j’ai parcouru votre livre Point à la ligne, chroniques 2010 et écrits polémiques aux éditions Intouchables. Je ne peux passer sous silence votre chronique concernant le 11 septembre. À la lecture, j’ai ressenti celle-ci comme une véritable insulte à mon intelligence. En moins de deux pages, vous reléguez au rang d’hurluberlu toutes les personnes crédibles; pilotes d’avion, architectes, politiciens, journalistes, professionnels en démolition, etc., qui remettent en cause la version officielle des attentats du 11 septembre 2011. Ayant moi-même effectuée une recherche approfondie sur le sujet au fil des années, permettez-moi d’enrichir vos connaissances par des faits, car il semble clair que vous n’avez effectué aucune enquête sur ces événements.

Débutons avec des faits de base. Combien de tours se sont effondrées en cette triste journée du 11 septembre? Bien des personnes vous diront ce qu’ils ont vu aux nouvelles, soit les tours 1 et 2 du World Trade Center. Or il y a trois tours qui se sont effondrées. Aux deux premières, il faut ajouter le World Trade Center-7 (WTC-7). À ce sujet, je vous invite à consulter le rapport officiel du gouvernement américain publié le 22 juillet 2004, qui ne parle que des deux tours jumelles. Vous pouvez vous procurer ce rapport complet de 585 pages à l’adresse suivante (http://www.gpoaccess.gov/911/pdf/fullreport.pdf). Le WTC-7 est un édifice de 47 étages qui s’est effondré 7 heures après les attentats, alors qu’il n’y avait que quelques feux aux étages. Les dégâts étaient mineurs comparés aux édifices WTC-3, 4, 5 et 6 qui étaient adjacents aux WTC-1 et 2 et qui ont été complètement détruits par l’effondrement des deux tours. Le plan suivant vous donnera une excellente idée de la disposition des tours et la position du WTC-7.

Disposition des édifices du site World Trade Center, New York au 9/11

L’Édifice WTC-7 s’est effondré en 6,5 secondes, soit l’équivalent d’une chute libre ou une implosion contrôlée! Pour référence, voici une courte liste de quelques incendies de gratte-ciel notoire :
• le 28 juillet 1945, un bombardier B25 percute le 69e étage de l’Empire State Building déclenchant un incendie, le bâtiment à tenu.
• Le 14 février 1975, un incendie éclata entre les 9e et 14 étages de la Tour nord du World Trade Center. S’en suivit un examen minutieux des tours rapporté par le New York Times qui indique que la décision fut prise d’installer des systèmes antiincendis!
• Le 4 mai 1988, un gratte-ciel de 72 étages à Los Angeles fut la proie des flammes sur 4 de ses étages. Celui-ci brûla pendant 3 heures. Il ne s’effondra pas.
• Le 23 février 1991, un édifice de 38 étages à Philadelphie, construit en 1973, brûla pendant plus de 19 heures!! L’incendie s’étendait sur 8 étages. Il ne s’effondra pas non plus.
• Le 17 octobre 2004 au Brésil, un édifice de 56 étages construit en 1976, brûla entièrement les 26 étages supérieurs pendant 17 heures. Il ne s’effondra pas.
• Le 12 février 2005, le Resort Building à Madrid, une tour de 32 étages construite en béton armé, brûla pendant presque 24 heures détruisant les 10 étages supérieurs. Même si les 10 étages en question ce sont effondrés, la tour elle, ne s’effondra pas.
Les WTC-1 et 2 achevés en 1973, ont brûlé respectivement pendant 56 minutes et 103 minutes sur 4 étages avant de s’effondrer. Le WTC-7 quant à lui n’a pas vraiment brûlé, mais c’est tout de même effondré… de peur il faut croire…
M. Larry A. Silverstein, détenteur du WTC-7 et signataire du bail de 99 ans des tours 1,2 d’une valeur de 3,2 milliards de dollars, bail signé le 24 juillet 2001, soit 2 mois avant les événements, a déclaré, dans une entrevue dans le cadre du documentaire « America rebuild » produit en 2002 par PBS, avoir mentionné aux pompiers de « descendre l’édifice » (Pull it!) ( .

Les meilleures firmes spécialisées dans l’implosion d’édifices y mettent des semaines pour y arriver. Pourquoi payer le gros prix, alors que les pompiers le font en quelques minutes!! Toujours concernant le WTC-7, un site des chercheurs de vérité lui est d’ailleurs consacré (http://rememberbuilding7.org). Je vous recommande également ce vidéo paru récemment et qui démontre bien les explosions des poutres permettant la démolition contrôlée (n.d.r. Ce vidéo vient d’être supprimé au moment de publier. Remplacer par le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=972ETepp4GI).

Mais revenons à ce fameux rapport, pourquoi fallut-il de nombreuses protestations des familles des victimes pour que le gouvernement américain accepte finalement de faire une enquête 14 mois après les événements? Que pensez de John Farmer, ancien conseiller juridique démissionnaire de cette même commission du 11 septembre qui, dans son livre « The ground truth », dénonce la CIA pour avoir détruit des preuves ainsi que Sandy Berger, conseillère en sécurité nationale, qui a volé des documents aux archives nationales. Tout comme vous, il a eu la conviction de ses opinions et s’est dissocié de cette enquête bidon.

Concernant le Pentagonne, celui-ci aurait été percuté par le vol 77 d’American Airlines, un Boeing 757 pour lequel aucune pièce d’avion n’est trouvée, pas même un morceau d’aile, un moteur ou la queue de l’avion, strictement rien. L’avion s’est volatilisé! La version officielle parle de fusion par la chaleur et l’intensité de l’incendie. Tout de même bizarre qu’ils aient été en mesure d’identifier les victimes par les restes humains prétendument trouvés sur le site. En plus, la taille des dégâts sur le Pentagonne est incohérente avec la taille d’un Boeing 757. En fait, le diamètre du trou correspond davantage à un missile de croisière qu’à un avion. Par ailleurs, les caméras de surveillance de l’hôtel Sheraton situé à proximité ont filmé l’événement et ce qui a frappé le Pentagonne ce jour-là, mais les bandes vidéo ont été saisies par le FBI à peine quelques minutes après l’impact. Vraiment très alerte, ces gens du FBI.

Que dire du vol 93 qui devait percuter la maison blanche, mais qui se serait écrasé en route. Chris Chaniki photographe affilié à Fox Pittsburgh était sur place, il déclare à la télévision qu’il n’y a rien au sol sauf un gros trou et aucune pièce d’avion. Le coroner de Somerset Country, Wally Miller, était sur les lieux. Il a cessé toute activité de médecin légiste après 20 minutes, il n’y avait tout simplement pas de corps, même pas une goutte de sang. Encore une fois, le Boeing semble s’être volatilisé, une deuxième dans l’histoire, la première étant l’attaque sur le Pentagonne.

En terminant, je vous invite à regarder les reportages de ABC, NBC, de Fox News et de CNNdu 11 septembre où les images, mais surtout les commentaires des journalistes sont on ne peut plus éloquents. Je vous invite à regarder les films qui osent présenter la différence (911 Missing links, Loose change, 911 The myth and the reality). Je vous invite à écouter les nombreux témoignages des pompiers de New York qui ont survécu à l’événement et qui rapportent de nombreuses explosions bien avant l’effondrement. Et que dire de Willy Rodriguez qui travaillait depuis 20 ans dans le lobby du WTC et qui a entendu et ressenti une explosion au sous-sol, puis quelques instants plus tard l’avion qui percutait la première tour. Tout un témoignage que celui de M. Rodriguez.

Ceux-ci ne sont que quelques exemples de l’incohérence entre les événements et ce qu’on veut bien nous faire croire. En 2001 YouTube n’existait pas, mais aujourd’hui, avec les moyens de communication et la technologie mis à la disposition de tous, les gens partagent les informations qu’ils ont, revisitent l’histoire et remettent en question les thèses officielles qu’ont veux nous faire gober.

Trop de gens sont décédés en cette triste journée, une vie de perdue en est une de trop. Pour ces raisons, mais surtout par respect des personnes disparues et des familles de ces victimes, nous nous devons de connaître la vérité, car depuis ce jour nous n’avons cessé de perdre nos droits et notre vie privée au nom de l’illusoire sécurité nationale et d’un terrorisme obscur qui n’en finira jamais. Encore heureux que nous ne soyons pas aux États-Unis sous le « USA Patriot Act » signé à peine un mois après les événements, le 26 octobre 2001, et qui n’est que le premier jalon posé dans cette longue marche de restriction des droits et liberté. Le document de 342 pages est disponible ici (http://epic.org/privacy/terrorism/hr3162.pdf).

Je crois que votre notoriété en tant que journaliste s’accompagne d’une responsabilité. Vous ne pouvez lancer gratuitement de telles affirmations sans mettre en jeu votre crédibilité. Pour ces raisons, M. Lester, je crois que vous avez tiré à côté de la plaque. En tant que citoyen-journaliste, je vous invite à refaire vos devoirs sur le sujet, sinon, à vous abstenir.

Daniel Vinet
Citoyen-journaliste, Inférence Planétaire

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site
 http://inferenceplanetaire.net
  • que vous mentionniez le nom de Daniel Vinet comme auteur.
Publicités

A propos Dan Vin

À propos de Daniel Vinet Daniel a une formation d’informaticien associée au développement des technologies de l’information. Dès son jeune âge, il démontre des aptitudes particulières avec les nouvelles technologies alors émergentes au grand public. On dénote également une volonté de trouver une voie plus grande aux dogmes qui lui sont offerts à cette époque, de probables réminiscences de vies antérieures. Doté d’un bon esprit d’analyse et de synthèse, celui-ci lui permettra d’assouvir sa soif de connaissances dans des domaines tels que la philosophie, l’archéologie, les civilisations anciennes, puis il y ajouta l'évolution de la Conscience humaine. Ces recherches l’ont guidé vers une démarche de croissances de l’Être s'inscrivant dans une Évolution plus globale du genre humain. De nombreuses formations l’ont amené à l’exploration de la voie spirituelle par la méditation et la recherche intérieure tout en recherchant les liens et les impacts dans la matière. « Tout est énergie et tout est lié ». Là est le fruit de ses recherches. Sa principale motivation à partager ses connaissances est l’ouverture des Consciences en cette période charnière de l'humanité.
Cet article, publié dans Ancien Monde, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Lettre ouverte à Normand Lester concernant les attentats du 11 septembre 2001

  1. Jean-Philippe dit :

    Dans les dents monsieur Lester!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s